Archive | Le coin des artistes

Le Saint-Mich’ des artistes #5 : Maxime

Publié le 21 janvier 2012

Maxime vient en voisin à l'Atlas, dont il apprécie les saveurs d'ailleurs. (Photo : M.-A. A.)

Maxime est musicien, plus connu sous le nom de Mask. Il fait également partie de la chorale pop des Crane Angels, qui est essentiellement composée d’artistes du quartier. Mais la musique reste pour lui un « à-côté », un plaisir qu’il cultive en parallèle de son métier de bibliothécaire. Saint-Michel, c’est son petit Bordeaux à lui, où il vit presque en autosuffisance. Il habite sur la place Meynard avec Pierre, également membre des Crane Angels et du groupe folk Frànçois And The Atlas Mountains. Autour d’un thé à la menthe à l’Atlas, petit café-kebab à l’ombre de la flèche, il nous raconte son quartier et ses habitudes, en toute simplicité.

« On peut vivre sans sortir de Saint-Michel » by Saintmichleblog

Crédits musicaux :

Five Years, Crane Angels

Your Smile’s Haunting My Mind, Mask

Easy Take, Crane Angels

Wall Of Clouds, Mask

Please Me, Mask

 

Marie-Alix Autet

Commentaire (0)


Tags : , , , , ,

St-Mich’ by night

Publié le 20 janvier 2012

Des rencontres, quelques pas de danse, et pas mal de bars. Nous avions une nuit pour découvrir ce que Saint-Mich’ a dans le ventre, une fois le soleil couché.

Paëlla dans les assiettes et flamenco entre les tables au restaurant El Asador (Photo : Aurélie Dupuy)

Lire la suite

Commentaire (0)


Tags : , , , , ,

Le Saint-Mich’ des artistes #4 : Taul

Publié le 18 janvier 2012

Depuis cinq mois, Paul a décidé d'arrêter les petits jobs. Il souhaite vivre uniquement de ses dessins. (Photo Ugo Tourot)

Paul Patou, alias Taul, est dessinateur et illustrateur indépendant, installé depuis septembre dans le quartier. Autodidacte, il a beaucoup vadrouillé avant de venir s’installer à Saint-Michel, où il n’est pas arrivé par hasard. Attiré par le côté populaire et chargé d’histoire du quartier, ce dessinateur de 23 ans compte rester longtemps.

Rencontre dans son atelier rue Planterose.

Paul, le dessinateur by Saintmichleblog

Laurent Pomel

Commentaires (2)


Tags : , , , ,

Le Saint-Mich’ des artistes #3 : Roxane et Alice

Publié le 17 janvier 2012

Roxane et Alice rêvent de défilés parisiens avec leur marque "Venga Venga". (Photo : Ugo Tourot)

A 22 et 23 ans, Alice et Roxane, la limougeaude et la Bordelaise, ont adopté le quartier Saint-Michel comme lieu de leur expression artistique. Elles se sont installées depuis un an rue Planterose, au sein du collectif « Off ». L’association regroupe aussi bien des dessinateurs que des poètes. Elles ont lancé leur marque en 2009, « Venga Venga », deux mots pour définir un style coloré, extravagant et surtout très latino. Lire la suite

Commentaire (0)


Tags : , , , ,

Babouch’ Valse : Saint-Michel en chanson

Publié le 16 janvier 2012

Daniel Fontich a grandi à Saint-Michel. Sa grand-mère y était vendeuse aux capucins. Ses souvenirs vécus entre le marché et le port de la lune, ils les a couchés sur le papier, a ajouté une mélodie et en a fait une chanson. Avec la chorale Ensemble2poche, il chante « Babouch’ Valse » et fait revivre le Saint-Mich’ du début du siècle dernier.

Lire la suite

Commentaire (1)


Tags : , , , ,

Le Saint-Mich’ des artistes #2 : Maël

Publié le 16 janvier 2012

Les quais sont l'un des endroits préférés de Maël à Saint-Michel. En doux rêveur, il apprécie la vue dégagée qui lui permet de contempler le ciel.

Maël Le Mée est un plasticien qui réalise des performances et des installations décalées. Il y a quelques années, il s’est joint à l’association cinématographique Têtes à Clap pour réaliser des courts-métrages autour de Saint-Michel. Maël vit et travaille dans le quartier, et ça fait plus de dix ans que ça dure. Nous l’avons suivi dans son Saint-Mich’ à lui, des façades décrépies des petites rues sinueuses jusqu’aux quais baignés de soleil. Lire la suite

Commentaire (0)


Tags : , , ,

Les légendes de l’hôtel Saint-François

Publié le 16 janvier 2012

Sa façade imposante et étrange attise la curiosité des Bordelais depuis le début du XIXème siècle. Le bâtiment, situé à l’angle de la rue du Mirail et de la rue Saint-François, nous livre quelques un de ses mystères. Après l’énigme de la basilique Saint-Michel, nouvelle balade architecturale avec Richard Zéboulon, écrivain et journaliste spécialiste du vieux Bordeaux.

Lire la suite

Commentaire (0)


Tags : , , , ,

L’étrange sculpture des Jours Heureux

Publié le 12 janvier 2012

Si vous êtes un habitué du quartier, vous êtes peut-être déjà passé devant l’oeuvre baroque qui se loge à l’angle de la rue Camille Sauvageau et de la rue de Beyssac. Cette frise en bas-relief, qui mélange allègrement l’inspiration néo-médiévale et la fantaisie personnelle, a été commise par le sculpteur Domé il y a tout juste quinze ans. Décryptage.

Julien Vallet

Sur le même sujet :

Les trésors cachés de la rue Saint-François et L’énigme de la basilique Saint-Michel

Commentaire (0)


Tags : , , ,

Dans la « soucoupe volante » de Saint-Michel

Publié le 10 janvier 2012

Xavier Ferrere, artiste « plasticien » bordelais vit la plupart de son temps dans son atelier. Depuis 15 ans, il organise des événements artistiques décalés dans ce lieu tenu secret. Nous avons poussé la porte de cet antre réservé aux initiés.


Béatrice Fainzang et Brune Daudré

Commentaire (0)


Tags : , , , ,

Histoire reconstituée d’une oeuvre abimée

Publié le 10 janvier 2012

Un soleil. C’est ce que voient certains passants lorsqu’ils regardent l’immense fresque colorée qui s’étend sur l’un des murs de la rue des Bouviers. Les voisins ne parviennent pas vraiment à dater l’œuvre, ni à nommer l’artiste. Personne ne vient recoller les carreaux abimés ou tombés avec le temps. Pas question pour autant de se contenter de si peu d’informations. Les céramiques émaillées de la rue des Bouviers ont une histoire, la voici reconstituée.

Mur décoré par Alain Mie, rue des Bouviers. (photo Guillaume Huault-Dupuy)

Un artiste mystérieux En se penchant un peu plus attentivement sur les carreaux colorés, des indices. Deux signatures « Alain Vagh » et « Alain Mie ». Un carré de faïence « Alain Vagh céramiques » est aussi apposé près des sonnettes de l’immeuble voisin, au 33. Les moteurs de recherche sur Internet décrivent Alain Vagh comme un céramiste réputé qui vit et travaille dans le Var. Aucun lien apparent avec Bordeaux, et encore moins Saint-Michel. Les sonnettes voisines restent muettes sur ce fameux Alain Vagh et la présence de son œuvre ici. Une plongée dans l’annuaire et, enfin, une avancée. Il y a bien un Alain Mie à Bordeaux. Il n’habite plus le quartier, mais cela valait la peine de tenter sa chance. C’est lui, effectivement, le père de l’œuvre de la rue des Bouviers.

Lire la suite

Commentaire (1)


Tags : , , ,