Archive de mots clés | "rénovation"

39 rue de la Fusterie

Tags: , , , ,

Au 39 rue de la Fusterie

Publié le 02 février 2012 by M2

Comme beaucoup d’autres à Saint-Michel, cet immeuble a été rénové par InCité. Alain Juppé est venu l’inaugurer. Une façon de souligner l’efficacité du travail de l’aménageur public dans le centre historique. Un immeuble-témoin qui révèle les méthodes d’achat et de revente d’InCité.

Lire la suite

Commentaires (2)

Immeuble récemment rénové par InCité rue Camille Sauvageau

Tags: , , , ,

Les dessous d’InCité

Publié le 02 février 2012 by M2

Acteur incontournable à Saint-Michel, l’aménageur de la mairie est chargé d’améliorer l’habitat. Ses méthodes opaques sont critiquées, ce qui alimente un débat politique sans fin.

Un immeuble inoccupé sauf au dernier étage. Un couple résiste à InCité

Lire la suite

Commentaire (1)

Tags: , , , ,

Le dictionnaire d’InCité

Publié le 26 janvier 2012 by M2

Expropriation, convention publique d’aménagement, OPAH et PNRQAD… Autant de concepts juridiques et d’acronymes urbanistiques à étudier quand on parle de rénovation urbaine.

Lire la suite

Commentaires (3)

DSC_0550

Tags: , , , ,

Les clés d’InCité

Publié le 26 janvier 2012 by M2

Onze questions/réponses sur le fonctionnement d’InCité.

Quand une entrée est murée par un panneau en fer, c'est signe qu'InCité est propriétaire de l'immeuble

InCité, c’est quoi ?
InCité est une société d’économie mixte (SEM). Elle se présente comme un « acteur privilégié de l’habitat et de l’urbanisme » à Bordeaux. Née en 1957 selon la volonté de la mairie, la SEM a pour mission d’ « ouvrir à l’urbanisation de nouveaux quartiers de Bordeaux », alors en pleine crise du logement. Ce n’est qu’en 2003 que la SBUC (Société bordelaise mixte d’urbanisme et de construction) change de nom pour InCité.
La société a plusieurs casquettes. Elle est à la fois un constructeur de logements, un bailleur social et un aménageur. C’est à ce titre qu’elle se voit confier tout le volet logement et commerce du projet de requalification du centre historique de Bordeaux voulu par la mairie.

Lire la suite

Commentaires (3)

Juppé et Saint-Michel : l’interview exclusive

Tags: , , , ,

Juppé et Saint-Michel : l’interview exclusive

Publié le 21 janvier 2012 by M2

Réhabilitation, logement, commerces : Alain Juppé, ministre des Affaires Etrangères et maire de Bordeaux a répondu à quelques unes de nos questions sur le quartier Saint-Michel au cours d’un entretien exceptionnel.

Commentaire (1)

La place s’était déjà faite une beauté… en 1987

Tags: , , , ,

La place s’était déjà faite une beauté… en 1987

Publié le 18 janvier 2012 by M2

Ce n’est pas la première fois que la ville de Bordeaux s’attaque à la rénovation de Saint-Michel. Il y a seulement vingt-cinq ans, la place avait déjà été remodelée. Sans s’opposer à l’idée, les habitants avaient été déçus.

Des arbres, des voitures, pas de boudin... En avril 1986, la place est très différente de ce qu'elle est maintenant (La Mémoire de Bordeaux et de la CUB © Photo Vincent Olivar)

 

Déjà en 1987, les barrières et les ouvriers s’étaient installés aux pieds de la basilique. But de l’opération ? Faciliter la circulation et clairement délimiter une véritable place, à l’époque où les voitures ne désenchantaient pas encore, et les zones piétonnes n’étaient pas à la mode. Le marché existait déjà, mais « c’était la pagaille », raconte Jacques Séjourné, architecte à la retraite.

Sous la direction de Claude Aubert, aujourd’hui décédé, Jacques Séjourné a dessiné la place telle qu’elle existe encore, avant la nouvelle transformation. « La mairie se demandait comment ne pas casser le potentiel commercial du quartier tout en améliorant les accès, indique-t-il. Claude Aubert a voulu la bordure [le boudin, ndlr], qui est censé être une barrière infranchissable pour les voitures tout en canalisant la circulation. »

Lire la suite

Commentaire (1)

L’injoignable cabinet Obras

Tags: , , , ,

L’injoignable cabinet Obras

Publié le 11 janvier 2012 by IJBA

(Photo Mickaël Frison)

Obras. Le maître d’oeuvre de la rénovation de la place Saint-Michel. Un cabinet d’architectes parisiens sélectionné parmi des candidats de toute l’Europe. La future configuration du quartier est entre leurs mains : Obras a conçu, chiffré et retravaillé le projet de « requalification ». Mais les architectes d’Obras restent désespérément injoignables. Et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Voici le top 4 des meilleures excuses d’Obras pour ne pas nous parler.

Un mois de coups de fil, de mails, de re-coups de fil, de demandes d’autorisation, et de re-re-coups de fil. Le cabinet Obras résiste encore et toujours à nos demandes d’entretien et de rencontre. Jouant l’honnêteté, nous l’avons prévenu de notre intention de raconter notre quête. « Faites donc, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise !? », nous a-t-on répondu au secrétariat. Chiche. Lire la suite

Commentaire (1)

Huit choses à savoir sur la rénovation

Tags: , , , ,

Huit choses à savoir sur la rénovation

Publié le 09 janvier 2012 by IJBA

Selon la Mairie, le projet architectural intègre le retour du marché après les travaux (Vue d'artiste - Agence Obras)

Qui va mener les travaux ? Pourquoi ? A quoi ressemblera la place ?

Saint Mich’ le blog répond à huit questions essentielles sur la « requalification » du quartier.

Pourquoi cette rénovation ?

La rénovation du quartier Saint-Michel s’inscrit dans une logique globale de travaux pour la ville de Bordeaux. Il s’agit de la dernière zone à rénover (après la place Pey-Berland ou la place du Palais par exemple), et la plus grande. « Il était nécessaire de donner un nouveau visage à la ville, et le quartier n’avait pas bougé depuis 25 ans« , affirme le maire, Alain Juppé. « La place Saint-Michel est magnifique, le moins que l’on puisse dire est qu’elle n’était pas très moderne, ni jolie ». (voir en vidéo). Parmi les axes qui ont guidé le programme de rénovation, l’esthétique et le patrimoine ont leur place. « On a un endroit qui marche, il faut que ça continue de marcher mais qu’en plus ça ait de l’allure. A Saint-Michel, il y a de graves lacunes en terme de qualité, c’est abîmé, et pas à la hauteur de la dimension patrimoniale de la ville », confie Anne Durepaire-Dorgueilh, chargée de la maîtrise d’ouvrage au service des Parcs, Jardins et Rives de Bordeaux.

Lire la suite

Commentaire (1)